Villes, culture et patrimoine

L’échange culturel méditerranéen et l’héritage historique

Les Lieux de Rencontre: le passé, le présent et l’avenir

Description du projet

Le projet d’échange culturel méditerranéen et d’héritage historique découle de la reconnaissance de la relation particulière existant entre les sites historiques et les différentes identités méditerranéennes au fil des siècles. De l’antiquité à la modernité, le théâtre a été considéré comme un espace et un lieu d’expression privilégié pour redécouvrir le « fil d’or » unissant les différentes identités historiques et culturelles et les différentes civilisations florissant autour du bassin méditerranéen au fil des siècles. Les théâtres antiques sont situés dans une vaste zone qui comprend trois continents (Europe, Asie et Afrique), reflétant un passé partagé qui, à l’époque actuelle, peut contribuer à favoriser la compréhension réciproque et le dialogue interculturel.

Leur préservation, ainsi que leur utilisation à travers des activités culturelles permettra de bien renforcer les échanges culturels : différentes cultures pourront donc se rencontre à travers l’utilisation d’un patrimoine culturel. A cet égard, il est nécessaire mettre en exergue le fait que, par les activités du projet, une mémoire et une conscience collectives seront mis en affiche, un passé commun et partagé renaîtra grâce à la récupération de racines communes. Au contraire, leurs dommages ou leur destruction peuvent porter un préjudice irrémédiable à ce témoignage même d’un dialogue passé prolifique et, par conséquent, entraver la compréhension d’un héritage partagé.

En outre, l’intensification des activités culturelles et la restauration des anciens lieux du bassin méditerranéen, dans des zones où la situation politique est fragile et instable, pourra sans aucun doute contribuer à favoriser la compréhension interculturelle et la pacification, dans le cadre d’un effort plus profond visant à renforcer la compréhension réciproque entre les différents peuples. De cette manière, la culture peut être utilisée comme un outil de pointe pour favoriser la paix.

Les enjeux

  • Restaurer et préserver les lieux de rencontre antiques dans le bassin Méditerranéen ;
  • Promouvoir la dissémination des compétences et la savoir-faire nécessaire puissant favoriser l’autosuffisance économique à long terme;
  • Réduire le chômage;
  • Accroître les activités touristiques en rendant les patrimoines locaux plus attractifs. En ce qui concerne les objectifs spécifiques, ceux ci-dessous sont les plus importants ;
  • Accroître le capital humain en améliorant les compétences et le savoir-faire locaux. Cela se fera en favorisant l’entretien planifié, la restauration, l’utilisation durable, à travers l’assistance et la formation des opérateurs locaux et le renforcement de leurs compétences managériales;
  • Créer des marchés du travail locaux dynamiques afin de stimuler l’inclusion économique et financière;
  • Promouvoir le développement local basé sur ses identités culturelles différentes et particulières;
  • Promouvoir la collaboration entre les communautés locales et les institutions nationales / internationales.

Dimension méditerranéenne

  • Programme à long terme, croissance économique autonome et auto-suffisante
  • Préservation à long terme des patrimoines culturels;
  • Formation des communautés locales et croissance du capital humain autochtone; favoriser l’égalité d’accès aux opportunités économiques pour tout individu (jeunes, adultes, hommes, femmes).
  • Mise en œuvre de modèles de formation et d’enseignement visant à concentrer les ressources locales vers l’autonomie économique et le développement, en particulier dans le domaine de la conservation et de la promotion des sites historiques, de l’économie locale durable;
  • Créer un modèle efficace, reproductible ailleurs pour l’autosuffisance économique; favoriser l’inclusion économique des femmes dans l’économie ; favoriser ledéveloppement durable ;

Pays impliqués : Égypte, Jordanie, Liban, Palestine, Tunisie.

La vie du projet

Dates clés
Mai 2021

Début du projet

Mai 2024

Fin du projet

Porteur du projet

Consiglio Nazionale degli Architetti, Pianificatori, Paesaggisti, Conservatori (CNAPPC).

Contact Principal
Ludovico De Angelis
Voir tous les contacts du projet

Ces projets peuvent aussi vous intéresser

Villes, culture et patrimoine Arles, France et Tipasa, Algérie
CoPaM : Co-développer le Patrimoine Mondial en Méditerranée
Favoriser, soutenir et développer les activités visant à accélerer le développement durable des territoires des pays du...
Budget total de 5 400 000 €
Villes, culture et patrimoine Valence, Espagne
Mostra Viva del Mediterrani
Rencontre culturelle méditerranéenne    
Budget total de 1 368 000 €
Villes, culture et patrimoine Marseille, France
Mediterranea TV
Budget total de 2 000 000 €